Introduction

Le langage que nous utilisons tous les jours reflète notre vision du monde, mais participe aussi à la construction de nos représentations et de nos stéréotypes :
L'utilisation du masculin générique forme plus facilement la représentation mentale d'un groupe d'hommes plutôt que mixte, et ce même si le masculin a aussi valeur de neutre en français. Il participe donc à invisibiliser toutes les personnes qui ne sont pas des hommes de notre inconscient et à forger des représentations majoritairement masculines.
C'est pourquoi pour toutes les personnes et entités qui souhaitent prendre cet engagement en faveur de l'égalité de genre, nous proposons ici un condensé de recommandations pour rendre notre écriture plus inclusive.
L'écriture inclusive est un ensemble de pratiques graphiques et syntaxiques (point médian mais aussi utilisation de termes épicènes ou féminisation des noms de métiers) qui permettent d'affirmer dans notre manière d'écrire une représentation égale des genres. Il n'existe pas de norme stricte à ce sujet et les pratiques sont encore en évolution rapide. C'est pourquoi les recommandations qui suivent ne sont que des propositions visant à ouvrir la réflexion et permettre à chacun.e de rendre ses textes plus inclusifs.

Propositions

1 - Accorder en genre les noms de métiers, et fonctions, titres, grades

Déjà bien ancré dans la langue aujourd'hui, cela consiste à utiliser les noms de métiers féminins quand il est fait référence à une femme : professeure, autrice, etc...
Certaines de ces formes dont l'usage est courant sont présentées en annexe, et en cas de doute le livre Femme j'écris ton nom est disponible gratuitement au format pdf sur Internet et présente la forme féminine de très nombreux noms de métiers, fonctions et autres.
Enfin, beaucoup de noms de métiers moins socialement valorisés sont souvent genrés uniquement au féminin (femme de ménage, caissière, infirmière par exemple) contrairement à certains métiers plus valorisés qui sont eux désignés par le masculin générique (le docteur). Nous recommandons donc d'éviter ces raccourcis en utilisant les formulations proposées plus bas.

2 - Ne plus employer "Homme" et "Femme" avec une majuscule de déférence

À des expressions telles que "l'Homme" seront préférées "humains" ou "Humains" pour désigner l'ensemble du genre humain par exemple.

3 - Ne pas utiliser le masculin générique

Le point médian n'est pas la seule manière de marquer à la fois le masculin et le féminin, il existe en fait bien d'autres possibilités, dont :

  • Énumération par ordre alphabétique (elles et ils au lieu de ils, celles et ceux au lieu de ceux)
  • L'emploi de termes épicènes (dont la forme est indépendante du genre auquel ils s'appliquent) comme artiste, membre ou camarade
  • L'utilisation du point médian (ou à défaut, le point)
    Dans beaucoup de cas, le point médian n'est pas la solution la plus appropriée, et il est plus simple d'utiliser une reformulation ou un synonyme épicène. Des exemples sont donnés en annexe.

Pour le point médian, les termes sont alors construits de la manière suivante : racine du mot + suffixe masculin + point médian + x pour neutre + suffixe féminin (+ point médian + 's' pour indiquer le pluriel). Le x du neutre sert à désigner les personnes non-binaires, agenres, gender-fluid, etc qui pourraient préfèrer un neutre gramatical. Un tableau contenant des exemples courants est aussi en annexe.

Il est important de noter que pour certaines personnes, l'utilisation du point médian peut parfois compliquer la lecture du texte. Par exemple pour les personnes malvoyantes les logiciels de lecture d'écran ne sont pas toujours adaptés à la lecture du point médian, et celui-ci rend aussi plus compliquée la lecture d'un texte par une personne dyslexique.
C'est pourquoi nous conseillons d'éviter autant que possible le point médian et de ne l'utiliser que si les autres solutions proposées sont inadaptées.

Annexe 1 : Formulations inclusives au quotidien

Si l'on juge que l'utilisation du point médian ou l'ajout de la forme féminine alourdissent le discours, des formes épicènes de formules courantes peuvent être adoptées. Quelques modifications dans les formulations génériques peuvent déjà avoir un grand impact et forment une grosse proportion des changements à mettre en place. Les termes épicènes permettent de ne pas genrer son interlocuteur, mais le discours peut également être construit de façon épicène dans son ensemble. Certaines de ces formes son appelées des Singuliers Collectifs et consistent en un mot singulier permettant de désigner tout un groupe.

Exemple :
"collègue", "membre", "personnel" ou encore "partenaire" à la place de "collaborateur·trice".
"enfant", "jeune" ou "élève" au sein d'un établissement scolaire.
"personnes" ou encore "individus" pour se référer à un groupe indépendamment de l'âge, de la profession ou du contexte.
"titulaires", "bénéficiaires" ou "responsables" utilisables dans des contextes administratifs.
"l'ensemble du [...]", "le corps", "l'équipe", "le groupe" ou "quiconque" dans un propos plus général.

Annexe 2 : Constructions utilisant le point médian et le neutre

Adjectifs/Déterminants/Pronoms/Articles

Note: nous proposons en (inclure couleur choisie) pour cette partie une façon d'écrire sans point médian qui inclut le neutre

Déterminants démonstratifs

ce/cet -> ce·tte  (cet,cèx)
Pluriel: ces
Exemple: Je respecte ce·tte étudiant·x·e

Pronoms démonstratifs

celui -> celui·elle (cille,ceus,cellui,celleux)
Pluriel: ceux·elles
Exemple: Ceux·elles qui sont intéressé·e·x·s à rencontrer Vetterli

Articles partitifs

du -> du·de la (di,do)
Pluriel: des
Exemple: c'est le stylo du·de la personne qui tient le café

Pronoms sujets

il -> il·elle/ (iel)
Pluriel: il·elle·s (iels)
Exemple: il·elle est allé·e se trouver du travail.

Pronoms compléments

lui -> lui·elle (ille, iel)
Pluriel: elles·eux (iels, elleux, euxes)
Exemple: c’est pour elles·eux qu’iels ont discuté avec Vetterli

Articles définis:

le -> la·le (lo/lu/li/lia)
Pluriel: les
Exemples: l’éducateurice a rencontré les écolier·e·x·s / Je la·e respecte

Articles indéfinis

un -> un·x·e (um/o)
Pluriel: des
Exemple: un·e ami·e est venu·e me voir

Déterminants possessifs

mon/ton/son -> mon·ma/ton·ta/son·sa (maon/taon/saon)
Pluriel: mes/tes/ses
Exemple: Vetterli a eu une visite de son·a cousin·x·e

Pronoms possessifs

mien/tien/sien -> mien·ne/tien·ne/sien·ne
Pluriel: il faut ajouter un s
Exemple: Le·la professeur·e là-bas est la mien·ne

Mention spéciale : tout, tous, toute, toutes…

tout/tous ->  tout·x·e/tous·x·e/tout·x·es (touste, touxe, toustes)
Exemple: Tout·x·es les étudiant·e·x·s sont intelligent·e·x·s

Mots se terminant au masculin par :

-e ou -i ou -u ou -t

racine + ·x·e(·s)
Exemple :
apprenti -> apprenti·x·e/apprenti·x·e·s

-al

Singulier -> racine + ·x·e
Pluriel -> racine + ·x·ales
Exemple :
local -> local·e/locaux·ales

-ef

racine + ·x·fe(·s)
Exemple :
chef -> chef·x·fe/chef·x·fe·s

-el

racine + ·x·le(·s)
Exemple :
intellectuel -> intellectuel·x·le/intellectuel·x·le·s (si on parle d'une personne)

-en

racine + ·x·ne(·s)
Exemple :
technicien -> technicien·x·ne/technicien·x·ne·s

-er

racine + ·x·ère(·s)
Exemple :
usager -> usager·x·ère/usager·x·ère·s

-if

racine + ·x·ive(·s)
Exemple :
administratif -> administratif·ive/administratif·ive·s

-eur

Féminin en -euse

racine + ·x·euse(·s)
Exemple :
administratif -> transporteur·euse/transporteur·euse·s
(Aussi utilisé : Transporteureuse(s))

Féminin en -eure

racine + ·x·e(·s)
Exemple :
ingénieur -> ingénieur·x·e/ingénieur·x·e·s

Féminin en -rice

racine + ·x·trice(·s)
Exemple :
acteur -> acteur·x·ice/acteur·x·ice·s (Aussi utilisé : Acteurice(s))

Références

Pour aller plus loin, voici plusieurs articles qui ont servi d'inspiration pour ce guide :

[Bilan des connaissances scientifiques actuelles sur l'écriture inclusive](https://theconversation.com/ecriture-inclusive-un-premier-bilan-de-la-controverse-147630)

L'égalité S'écrit : Guide De Rédaction Épicène , Bureau De L'égalité Entre Les Hommes Et Les Femmes – Canton De Vaud, 2008.

Manuel D'écriture Inclusive, Raphaël Haddad, Mots Clés, 2016.

Lien de téléchargement

Vous pouvez télécharger la verison pdf ici.